Nidhal Chamekh : Il trace son petit bout de chemin (FR)

09 December 2014

© 2014 La Presse de Tunisie, by Meysem M.

Il archive, décortique, dissèque à la manière de dessins scientifiques l’histoire contemporaine et des bouts de réalité.

Une maîtrise des Beaux-Arts et avec elle une bourse de mérite qui lui ouvrent, en 2008, les portes des écoles de Paris. Il effectue actuellement sa recherche doctorale à la Sorbonne. Les quartiers populaires de Tunis qui ont guidé ses premiers pas, l’engagement militant de sa famille et sa longue persécution ont profondément nourri son art et son savoir-faire.
L’oeuvre de N. Chamekh est en évolution continue alliant aussi bien le dessin, la peinture et le collage et commence à emprunter d’autres sentiers à l’instar de la sculpture, l’installation et la performance. Son esthétique est faite dans le fragmentaire, le montage, le séquentiel et la confrontation des temps, espaces et cultures. Certaines cimaises de galerie tunisienne et autres espaces ont abrité ses travaux, telles que les galeries Ammar-Farhat, Le Damier, le Centre national d’art vivant, les Palais Abdellia et Kheïreddine et d’autres encore. L’artiste a pris part également à des événements sous d’autres cieux, l’on cite, en France, l’exposition D. Dessin à l’atelier Richelieu, «Dégagement» à l’Institut du Monde Arabe, «Trusime» à la galerie 34, l’exposition principale de la fête de l’humanité «Comme un souffle de liberté» en 2012, «Art by Genève» à Genève et d’autres encore. Il est représenté actuellement par la galerie Talmart à Paris.

«Les jours d’avant»

Dans le cadre de la Biennale de Lyon, les travaux de l’artiste seront exposés du 5 novembre jusqu’au 21 décembre 2013, par la galerie lyonnaise Regard Sud. Rythmée sur trois tons, répartie sur trois espaces de la galerie, cette première exposition de Nidhal retracera la recherche de l’artiste durant ces trois dernières années. L’exposition intitulée «Les jours d’avant» vient opérer, comme le notent les organisateurs, une sorte de témoignage visuel d’un vécu collectif et individuel, celui de la Tunisie révoltée et la vie conditionnée de l’Occident. L’artiste archive, décortique, dissèque à la manière de dessins scientifiques l’histoire contemporaine, recueille des bouts de réalités et accouche de son crayon et sa touche de peinture, tantôt violents, tantôt fragiles, d’un chaos visuel mêlant différents vécus. Bravo et bon vent Nidhal.

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedInPin on Pinterestshare on Tumblr