Esquisse, pour E copie

Ce qui demeure

Ismaïl Bahri

Tunis : 28 September 2017 - 30 November 2017

Press Release

Artiste autodidacte et grand nomade, Hamadi Ben Saad développe depuis une quarantaine d’années, une pratique artistique en résonance avec le monde urbain et ses rencontres. Détaché de toutes les conventions, son art se subordonne aux seules propriétés physiques du matériau : carton, papier Kraft, papier d’emballage, affiches publicitaires et déchets de tissus sont autant d’éléments concrets que l’artiste manipule pour créer des œuvres monumentales ou de tailles moyennes. Celles-ci sont composées selon des critères de surface, de texture et de rythme. Difficile de ne pas y déceler des réminiscences de l’Arte Povera, de Supports/Surfaces ou encore du Nouveau Réalisme dont l’artiste partage les procédures, les matériaux et l’esprit.

A l’occasion de son exposition à la galerie Selma Feriani, il présente de nouveaux tableaux abstraits conçus comme des étendues monochromes basées sur une superposition de couches de papier distinctes. Chaque couche correspond à une somme de gestes précis. Roulé, plié, tressé ou marouflé, le papier est à chaque fois mis à l’épreuve dans un jeu de recouvrement et de dévoilement avant d’aboutir à une surface irrégulière. Marbrures, sillons et plissures y apparaissent sous l’effet d’interaction entre les strates sous-jacentes et la colle vinylique déversée en grande quantité.
Traversées par des temporalités différentes, les œuvres de Hamadi Ben Saad semblent capter, comme une surface sensible, les métamorphoses d’une ville qu’il ne cesse de parcourir.