A la station B7L9 : Thameur Mejri et l’exorcisme séculaire

© Copyright, 2021, Hatem Bouriel, webdo.tn

La première exposition institutionnelle de Thameur Mejri en Tunisie sera inaugurée jeudi 25 mars à la station d’art B7L9 à Bhar Lazreg. Créé par la Fondation Kamel Lazaar, cet espace culturel oeuvre à développer l’art contemporain en Tunisie et accueille depuis sa fondation en mars 2019 des expositions personnelles et collectives.

 

L’exposition Thameur Mejri est ainsi la sixième à occuper les espaces du B7L9 et confirme la présence des artistes novateurs dans cette station.

Depuis 2017, Thameur Mejri se distingue avec des expositions personnelles et collectives qui lui ont permis de présenter ses oeuvres dans plusieurs pays. Aux Émirats arabes unis, au Ghana, aux États-unis d’Amérique, en Égypte ou en Tunisie, cet artiste rencontre un succès grandissant.

Vivant et travaillant à Nabeul, Thameur Mejri exposera prochainement sa nouvelle collection à la station d’art B7L9 à Bhar Lazreg sous les auspices de la Fondation Kamel Lazaar.

Intitulée « States of Exception », cette exposition aura pour commissaire Matthieu Lelièvre, historien de l’art et conseiller artistique du musée d’art contemporain de Lyon. L’exposition sera inaugurée le jeudi 25 mars et se poursuivra jusqu’au 2 mai prochain.

Cette nouvelle collection de Thameur Mejri porte un titre des plus polysémiques. En effet, « States of exception », littéralement « Etats d’Exception », épouse à merveille la démarche de cet artiste qui est articulée autour d’une réflexion sur la nature et la légitimité de tout pouvoir.

Entre corps désarticulés et compositions débridées, Thameur Mejri explore le monde contemporain en mettant en oeuvre ce que Matthieu Lelièvre qualifie d’une « lecture politique puissante ».

Utilisant la peinture ou le dessin, ayant recours à l’installation, travaillant dans un atelier ouvert et éphémère, Thameur Mejri occupe de manière raisonnée et dynamique les 550 mètres carrés de la station d’art B7L9.

Son exposition est à maints égards surprenante et devrait constituer autant un événement pictural que l’expression d’un manifeste artistique novateur. Mejri explore par exemple la hiérarchie et les dialectiques entre le signifiant et le signifié.

Son exposition est un parcours dans la pratique de la peinture en tant que production, objet et fonction.

Lors du vernissage de l’exposition, le 25 mars à 17h, Thameur Mejri et Matthieu Lelièvre rencontreront le public autour de la collection exposée et des facteurs transversaux qui la sous-tendent et la structurent.

Par ailleurs, une publication de la Fondation Kamel Lazaar est consacrée à Thameur Mejri et paraîtra à l’occasion de cette exposition avec des œuvres de l’artiste et des contributions critiques de Lina Lazaar, Olfa Youssef, Deena Weinstein, Olivier Rachet et Matthieu Lelièvre.

Notons enfin que Thameur Mejri exposera en 2022 au Musée d’art contemporain de Lyon.

 To visit the page of the article please click here

 
23 March 2021
of 52